Des Raisins au Vin

Vendanges :

Début octobre, tout s’accélère à Grangey c’est la dernière ligne droite. On scrute le ciel, on continue de goûter. Le chai est prêt à accueillir les nouveaux raisins.

Une vingtaine de vendangeurs arrive à l’aube, les raisins sont froids, la rosée est encore présente, les premiers rayons de soleil viennent réchauffer l’atmosphère.

La table de tri est installée, les cuves sont refroidies pour garder les raisins au frais, les premières grappes sont coupées. Un premier tri s’opère, les grappes abimées ne participeront pas à l’aventure.

Le ballet des hottes et des porteurs dans les rangs de vigne commence. Afin des préserver les baies, elles sont transportées dans les meilleurs délais au chai, l’oxydation n’est pas la bienvenue. Les baies sont à nouveau triées sur une table pour écarter les matières végétales et récupérer les jus avant d’être mises en cuves.

A Grangey, les vendanges comme les vinifications se font parcelle par parcelle.


Vinifications :

Au chai, cuves et barriques attendent patiemment l’arrivée des raisins.

Toutes sont équipées d’un système de maitrise des températures. Certaines rectangulaires, d’autres rondes, l’une est pentagonique.

L’art de vinifier est complexe. Il résulte, tout d’abord, de la conduite de la vigne puis de la qualité des raisins.

Tout commence par la macération pré-fermentaire où le raisin est conservé à basse température. Puis durant la phase de fermentation, nous utilisons diverses techniques telles que remontage, pigeage et délestage pour extraire en finesse tanins, arômes et couleur.

Pendant ce temps, on goute, on sent, on goute encore. La patience est de mise, il faudra attendre une à trois semaines avant d’écouler le vin.


Elevage :

Nous nous attachons à respecter le fruit. L’élevage dépend du cépage, de sa maturité et de la typicité du vin recherché. Les vins les plus structurés vieilliront en barriques, les plus légers en cuves. Le bois doit sublimer le vin, l’accompagner, pour offrir une belle complexité. Nous travaillons avec différents tonneliers et différentes chauffes. Une seule constante, le choix de ne travailler qu’avec du chêne français.

Durant douze à quinze mois, le vin est contrôlé, dégusté dans un chai où l’humidité et la température sont contrôlées.


Assemblage :

Le temps de l’assemblage final est arrivé. En collaboration avec notre œnologue, chaque barrique, cuve, est dégustée. Les choix se font autour d’une discussion pour tirer le meilleur du travail réalisé.

Les vins du Château Grangey naîtront quelques semaines plus tard lors de la mise en bouteilles réalisée au château.

De la Terre aux Raisins

Le Savoir-faire

Diaporama
Menu